Les pêcheurs récréatifs dénoncent l’interdiction de la pêche au bar

400 pêcheurs récréatifs sur le pont de Normandie

Les pêcheurs plaisanciers du Calvados, de la Manche, de la Seine-Maritime, du Nord et de la Bretagne se sont mobilisés pour manifester sur le pont de Normandie samedi 10 février 2018.

Arrivés par petits groupes de leur région et en fonction de leur éloignement pour grossir les effectifs peu avant dix heures, les pêcheurs récréatifs regroupés au sein de leur fédération nationale (FNPP), ont voulu dénoncer  l’interdiction de la pêche au bar qui leur est imposée cette année par une décision du conseil européen. Fumigènes et banderoles à l’appui, ce sont plus de quatre cents manifestants, bientôt rejoints par des chasseurs venus d’Aquitaine, qui ont provoqué un ralentissement au passage de la barrière de péage enjambant la Seine pour distribuer des tracts aux automobilistes.

Après deux heures de siège, les organisateurs Michel Siquot, Daniel Thomas, Jean Lepigouchet, respectivement présidents des comités départementaux du Calvados, de la Seine-Maritime, de la Manche, se sont montrés satisfaits du déroulement de la manifestation conduite sans incident : « Ça n’a pas été facile de mobiliser l’ensemble de nos adhérents si rapidement (NDLR : une dizaine de jours), mais ils ont répondu favorablement à l’appel. Ils ont surtout compris qu’il fallait se mobiliser pour continuer à pratiquer leur passion favorite et espérer taquiner le bar cette année ». A noter qu’ils avaient reçu l’aide d’André Delcher, de Michel Lecat, présidents de l’Association des Pêcheurs Plaisanciers Le Havre (APPLH) et de l’APPA Saint-François, et le soutien des associations maritimes APPMPA Antifer et APP Fécamp.

A 14h, les chasseurs, s’opposant à l’interdiction de la chasse à l’oie cendrée depuis le 31 janvier 2018, ont succédé aux pêcheurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *